Sélection été 2019

Notre sélection de l’été

 

Littérature

dernier-fleuve-frappat

Hélène Frappat, Le dernier fleuve, éd. Actes Sud, 20€

« Ô mère

D’eau de mort et de sang

Ma maison et ma rivière

Je suis ton petit enfant. »

Mo et Jo vivent au bord du fleuve. Mo et Jo vivent une grande aventure. Mo et Jo son frères, et il y a aussi beaucoup d’autres personnes le long du fleuve : Omble, Dina, une femme qui pleure son enfant, des hommes armés de fusils. Mo et Jo pensent que le fleuve les écoute. Mo et Jo écoutent aussi le fleuve. Nous sommes ici entre le conte et le rêve éveillé. C’est à la fois apaisant et perturbant. Et lorsque nous levons la tête de notre lecture, nous voilà tout surpris de ne pas être entouré de roseaux, de mousse et de ne plus sentir cette lumière jaune que rase le fleuve.

Olivier


slade-houseDavid Mitchell, Slade House, éd. de l’Olivier, 22€

Un fascinant roman qui installe le mystère dans une villa au jardin luxuriant, coincée dans un quartier bien trop petit pour habiter un tel domaine. Tous les 9 ans s’y déroulent d’inquiétants phénomènes…

Inattendu et aussi beau qu’étrange, un nouveau David Mitchell à savourer !

Sophie

 


la-bouche-pleine-de-terre_branimir-scepanovic

Branimir Scepanovic, La bouche pleine de terre, éd. Tusitala, 14€

Réédition de ce livre important, qui  fit dans les années 70 la renommée de cet écrivain serbe, encore trop peu connu des français. Un homme en proie à un grand désarroi descend de son train avec l’idée simple d’aller mourir dans sa forêt natale. Il se met à courir et croise deux chasseurs qui finiront par vouloir le rattraper. S’ensuit une course poursuite à la fois surréaliste, philosophique et angoissante. Un livre court dont on ressort ébranlé.

Olivier


la-devoration-des-fees_lalonde

Catherine Lalonde, La dévoration des fées, éd. Quartanier, 14€

« Entre le conte de fées enragé et la reprise hallucinée des récits d’apprentissage, entre la forêt de Sainte-Amère-de-Laurentie et la grande ville électrique, La dévoration des fées raconte le sort de la p’tite, de Grand-maman et de Blanche absente. Mais le récit est ravalé par le chant, le mythe, la fantasmagorie, et une poésie féroce et primordiale hante la narration. oeuvre baroque et mal embouchée, La dévoration des fées est traversé de sortilèges crachés ou lyriques, dans une scansion affamée, bourrée jusqu’aux yeux de désir. »

Pas mieux. Olivier

 


Couverture_Karoo_Steve-Tesich

Steve Tesich, Karoo, éd. Monsieur Toussaint Louverture, 13.5€

« Je n’ai jamais fait de mal à quiconque de manière préméditée. D’un autre côté, il me manque la volonté pour m’empêcher de faire du mal en passant, dans le déroulement quotidien de ma vie, au cours du simple processus consistant à être ce que je suis. »
Saul Karoo est un cinquantenaire bedonnant, dont le travail est de mutiler celui des autres, qui s’entend beaucoup mieux avec sa femme depuis qu’ils sont séparés, qui a une peur panique de se retrouver seul avec un autre être humain, en particulier son fils. Il voudrait bien se soûler pour faire passer la pilule de la vie mais il a beau boire encore et encore, il n’arrive même plus à être ivre…
Un roman époustouflant et à l’humour mordant ; un portrait savoureux d’un homme qui est aussi un peu de chacun d’entre nous !

Coup de cœur de vos deux libraires !


le-mangeur-de-livres_stephane-malandrin

Stéphane Malandrin, Le mangeur de livres, éd. Seuil, 17€

1488, Adar et son comparse se retrouvent enfermés dans une église avec le curé bien décidé à leur faire rentrer la culture à grand coups de baffes. Les choses ne se passeront pas comme elles devraient et notre héros va se retrouver obligé à manger un codex pour ne pas mourir de faim. Un vrai roman d’été à l’écriture et l’esprit Rabelaisien, excessif et jouissif.

Olivier

 

 


le-meilleur-coiffeur-de-harare_tendai-huchu

Tendai Huchu, Le meilleur coiffeur de Harare, éd. Zoe, 9,90€

Vimbai est la meilleure coiffeuse du Zimbabwe. Fille-mère au caractère bien trempé, c’est la reine du salon de Mme Khumala. Mais le vent tourne le jour où le jeune Dumi arrive. Surdoué de la coiffure, beau, généreux, attentionné, il détrône vite la star, qui enrage de plus belle lorsqu’elle décide de louer une chambre chez elle et qu’il se propose comme colocataire.

Comme les romans africains savent si bien le faire, Le meilleur coiffeur de Harare est aussi drôle que tragique, entre comédie légère et portrait sociologique d’un pays où la corruption et les galères du quotidien sont omniprésents.

Sophie


Hyam Zaytoun-Vigile

Hyam Zaytoun, Vigile, éd. Le tripode, 13€

Une nuit, le compagnon de Hyam Zaytoun fait un infarctus. Cinq ans plus tard notre narratrice raconte cette expérience traumatisante qu’est la « possibilité » de perdre un être cher. J’ai eu la très mauvaise idée de lire ce texte durant mes trajets quotidiens de train. En larmes à l’aller comme au retour.

Olivier

 


Gyrdir Elíasson-Au bord de la Sandá

Gyrdir Elíasson, Au bord de la Sandá, éd. La peuplade, 18€

Un peintre s’est retiré dans sa caravane en pleine forêt islandaise. Fasciné par les arbres, cherchant à se reconnecter à son art, il erre sur les bords de la Sanda, une rivière glaciale également hantée par une femme au manteau rouge. Un roman plein de nostalgie et de poésie. Un petit bijou.

Sophie

 

 


sauvage_jamey-bradbury

Jamey Bradbury, Sauvage, éd. Gallmeister, 22,60€

Respecte les trois règles : Ne jamais perdre la maison de vue, ne jamais rentrer les mains sales et surtout ne jamais saigner un humain.

« Sauvage » est un roman où je crois qu’il faut en raconter le moins possible, et rentrer dans cette histoire aussi incroyable que dérangeante. Entre polar et conte fantastique. Une réussite !

Olivier&Sophie

 


minard_le-grand-jeu

Céline Minard, Le Grand Jeu, éd. Rivages, 7,80€

Installée dans un refuge high-tech accroché à une paroi d’un massif montagneux, une femme s’isole de ses semblables pour tenter de répondre à une question simple : comment vivre ? Outre la solitude, elle s’impose un entraînement physique et spirituel intense fait de longues marches, d’activités de survie, de slackline, de musique et de la rédaction d’un journal de bord. Saura-t-elle « comment vivre » après s’être mise à l’épreuve de conditions extrêmes, de la nature immuable des temps géologiques, de la brutalité des éléments ? C’est dans l’espoir d’une réponse qu’elle s’est volontairement préparée, qu’elle a tout prévu. Tout, sauf la présence, sur ces montagnes désolées, d’une ermite, surgie de la roche et du vent, qui bouleversera ses plans et changera ses résolutions… Avec son style acéré, Céline Minard nous offre un texte magnifique sur les jeux et les enjeux d’une solitude volontaire confrontée à l’épreuve des éléments.

Olivier


couverture_eric-plamondon_taqawan

Eric Plamondon, Taqawan, éd. Le livre de poche, 7,40€

« Ici, on a tous du sang indien et quand ce n’est pas dans les veines, c’est sur les mains ».
J’ai dévoré cette petite pépite, entre roman noir et histoire des indiens au Québec, pêche au saumon et poursuites dans les forêts immenses.

Fascinant ! Sophie.

 

 


lazoneSergueï Dovlatov, La Zone, éd. La Baconnière, 14€

En 1962, lors de son service militaire, Dovlatov devient garde dans un camp de prisonnier de droit commun au Kazakhstan. De cette « expérience » il va écrire ce livre qui oscille toujours entre horreur d’un quotidien et ironie distanciée propre à Dovlatov. C’est toujours ce qui me fascinera chez lui, cette façon d’écrire le monde (le sien en l’occurrence) l’air de rien et comme s’il nous racontait ça accoudé au comptoir du coin. Un auteur que j’aimerais vraiment vous faire découvrir.

Olivier


fagan_les-buveurs-de-lumiere

Jenni Fagan, Les buveurs de lumières, éd. Points, 7,80€

Rares et précieux sont les romans qui dès les premières lignes nous absorbent, qui après quelques pages nous font penser qu’on tient un chef-d’œuvre, qui dès qu’on le ferme nous donnent envie d’en parler à tout le monde et de le faire lire tout autour de nous. Les buveurs de lumière avait fait cet effet-là à Olivier, qui me l’avait donc fait lire aussitôt. Il vient de sortir en poche, alors si vous l’aviez raté à sa parution d’origine, jetez-vous dessus !

Nous serons longtemps encore hantés par Dylan, ce géant barbu et tatoué qui après avoir passé sa vie dans un cinéma d’art et d’essais londonien, hérite d’une caravane au fin fond de l’Écosse, et par ses voisines Constance et Stella – jeune adolescente ex petit garçon – deux personnages d’une force et d’une beauté comparables aux paysages glacés qui envahissent le roman. On n’a qu’une idée : se blottir sous une chaude couverture pour les accompagner et rester près d’eux, encore un peu.

Olivier&Sophie


grann_la-note-americaine

David Grann, La note américaine, éd. Pocket, 7,80€

L’histoire fascinante de cette tribu amérindienne, Les Osages, qui se retrouvent propriétaires des plus grands gisements de pétrole au début du XXe siècle. Mais leur fortune attire forcément les convoitises… À travers une enquête historique richement documentée et nourrie de nombreuses photos d’époque, David Grann nous peint un petit morceau de l’histoire américaine qui se lit comme un bon roman noir !

Sophie


trois-jours-a-berlin-christine-de-mazieres

Christine De Mazières, Trois Jours à Berlin, éd. Sabine Wespieser, 18€

Récits croisés entre Berlin Est et Ouest, alors que le Mur tombe… un livre passionnant et troublant qui nous plonge dans la réalité de deux villes qu’une seule rue sépare.

Sophie

 

 


de-rock-et-de-metal_pascal-paillardet

Pascal Paillardet, De rock et de métal, éd. Castor Astral, 15,90€

J’avoue pécher par nostalgie et ne sélectionner ce livre que parce qu’il me renvoie des années en arrière. « Mes » années de rock et de métal. Celles où je ne vivais que pour la scène hard rock quelle soit française ou étrangère, celles où nous passions des nuits entières à nous écharper pour savoir si Métallica était meilleur que Venom, si l’ampli truc faisait un meilleur son que l’ampli bidule. Pascal Paillardet rend à merveille la patine noire et sang de ces années « enfer magazine » avec comme trame l’un des plus grands groupes de métal, j’ai nommé « Trust ». Un livre pour les vrais mélomanes.

Olivier


couverture_stoneburner_william-gay

William Gray, Stoneburner, éd. Gallimard, 21,50€

Deux hommes qui n’ont de cesse de prendre les mauvais choix, une femme qui fait tourner les têtes, une Amérique sèche et violente… tous les ingrédients d’un bon polar d’ambiance !

Sophie.

 

 

 


furie_grazyna-plebanek

Grazyna Plebanek, Furie, éd. Emmanuelle Collas, 21€

Alia à cinq ans lorsque qu’elle arrive à Bruxelles. La voilà propulsée dans un monde de blancs, pour la plupart racistes et dont elle ne connait pas encore les codes. Mais son père est là pour lui raconter des histoires de son Kinshasa natal, qu’il adapte à toutes les situations afin qu’elles puissent servir à Alia. C’est d’ailleurs la grande force de ce roman, une série de portraits aussi touchants que pathétiques : la mère qui voudrait tellement ressembler à ces blancs si bien habillés, la tante  Mama Issa femme de tête au grand cœur et beaucoup d’autres encore. Alia devra trouver sa voie à travers toutes ces ronces sociales et prouver sans cesse qu’elle a sa place ici et maintenant.

Olivier


larbre

Grey Owl, L’arbre, éd. Souffles, 7,1€

600 ans de la vie d’un pin géant des Montagnes Rocheuses canadiennes, qui voit passer sous ses branches animaux et humains, qui assiste imperturbable aux petits et grands événements, à la fin de la liberté des indiens et à la destruction des paysages qui l’entourent. Un récit étonnant et puissant, un hymne à la Nature et à l’importance de sa préservation, écrit au début du XXe siècle mais si actuel !

Sublime ! Sophie.

 


Science fiction-Fantasy

couverture_Alain-Damasio_Les-Furtifs

Alain Damasio, Les furtifs, éd. la Volte, 25€

Pour tous ceux qui connaissent Alain Damasio, pas d’hésitation à avoir, jetez-vous dessus. Et pour ceux qui n’ont pas encore croisé sa route, disons juste qu’il FAUT lire Alain Damasio.

Sophie&Olivier

 

 


chevauche-brumes_latil-nicolas

Thibaud Latil-Nicolas, Chevauche-brumes, éd. Mnemos, 19€

De la très bonne fantasy, de celle qu’on n’a pas envie de lâcher ! Ambiance de brume et de sombres créatures, guerriers qu’on aiment tout de suite mais qui vont se jeter dans la gueule du loup, menés par une mage qui n’a pas froid aux yeux et une troupe d’Amazones farouches !

Sophie


Focus Heure Lumière, une collection des éditions du Bélial (8 à 10€) 

9782843441394_1_75

9782843449093_1_75

9782843449147_1_75

9782843449307_1_75

9782843449376_1_75

9782843449444_1_75

 

 

 

 

Elle s’appelle « Une Heure Lumière » , c’est à mes yeux la plus belle fille de la science fiction. Elle est habillée de 19 titres d’une très grande élégance, ses enfants sont tous des petits surdoués du milieu et si c’est encore possible je veux bien la demander en mariage.

Olivier


Poésie

faut-bien-manger_campo

Emanuel Campo, Faut bien manger, édLa Boucherie littéraire, 12€

Un nouveau petit livre épicé de notre poète lyonnais préféré, toutes les saveurs du monde du travail sont dans ce recueil !

Olivier&Sophie

 

 


 

Bandes dessinées

revoution_locard-grouzel

Florent GrouazelYounn Locard, Révolution t.1 : liberté, éd. Actes Sud, 26€

Comment savoir à l’avance ce qui restera dans les mémoires comme un chef d’œuvre ? Une œuvre qui restera au-delà des 6 ou 8 mois d’une quelconque médiatisation. Parce que je crois, moi, que Locard et Grouazel ont fait de « Révolution » un chef d’œuvre. Leur sujet et le traitement qu’ils en font inscrit cette BD dans une actualité nimbée de jaune, ce rythme digne des feuilletons d’Eugène Sue, cette urgence qui se retrouve dans le trait et l’Histoire nom de dieu, L’Histoire, celle de notre révolution dont certains voudraient depuis plusieurs années nous faire croire qu’elle fut néfaste. Il y aura trois tomes, « Liberté », « Égalité »… « Ou la mort ». Qu’on se le dise.

Et Locard et Grouazel à la Virevolte mardi 25 juin pour dédicacer de 16h30 à 18h30 et pour une discussion avec les lecteurs de 19h à 20h. Un petit apéro clôturera la soirée.


loupJean-Marc Rochette, Le Loup, éd. Casterman, 18€

Le face à face violent d’un berger et d’un loup qui ravage ses troupeaux. Sans manichéisme et empreint d’un amour égal de la nature, de l’homme et de l’animal, c’est une bande dessinée tout simplement magnifique que nous offre Jean-Marc Rochette. On en sort ému aux larmes.

Un petit plus avec la post-face de Baptiste Morizot qui décortique les enjeux de la présence du loup dans nos montagnes avec un éclairage très intéressant !

Sophie


sabreEric Feres, Sabre, éd. Dargaud, 16.95 €

Première BD d’un auteur lyonnais, voilà un génial OVNI retraçant les aventures d’un petit tigre à dents de sabre dans le monde sans pitié du pléistocène, il y a 15000 ans. Un bijou ! et elle aussi est sans parole. (allez voir Trap plus bas !)

 


villevermineJulien Lambert, Villevermine (2 tomes), éd. Sarbacane, 18€

Une ville grise et dangereuse, qui grouille d’histoires étranges et de personnages inquiétants. Dans un appartement encombré d’objets bavards sauvés de la casse, Jacques Peuplier rumine sa solitude et ses petites enquêtes. Jusqu’au jour où on lui demande de retrouver une jeune femme disparue… Polar fantastique et fantastique polar, Villermine est une BD à l’ambiance fascinante, à découvrir absolument.

Olivier&Sophie


le-dieu-vagabond_fori

Fabrizio Dori, Le dieu vagabond, éd. Sarbacane, 25€

L’aventure d’un faune déchu. Entre couleurs magistrales et nostalgie d’un monde perdu. Coup de cœur de vos deux Virevoltés.

 

 

 

 


trap_burniat-michiels

Mathieu Burniat, Loup Michiels, Trap, éd. Dargaud, 13€

Un homme vit à l’état sauvage avec son chien pour seule compagnie. Notre héros acquiert le pouvoir des animaux dont il endosse la fourrure. Ensemble ils partent à la recherche d’un monstre féroce. Une BD sans parole, des couleurs puissantes, une trame narrative haletante. C’est exactement ce qu’aiment vos Virevoltés.

 

 

 


BD JEUNESSE

yasmina-et-les-mangeur-de-patates_mannaert

Wauter Mannaert, Yasmina et les mangeurs patates,  éd. Dargaud, 16,50€

Yasmina, top chef en herbe va devoir mener une  enquête à haut risque contre l’industrie agro-alimentaire. Avec ses deux amis Marco et Cyrille les voilà embarqués dans une drôle de salade. Conte moderne écolo, voilà ma nouvelle héroïne. Pour les 7-11 ans.

Olivier

 

 


camille-contre-les-cauchemarsEmily Tetri, Camille contre les cauchemars, éd. Casterman, 12,95€

Cette petite tigresse a une méthode infaillible contre les cauchemars : un gentil monstre qui la protège. Mais comment faire lorsque le cauchemar est trop sombre, trop fort, trop énorme ? Lutter ensemble et apprendre à surmonter ses peurs bien sûr ! Une très chouette BD pour les 5-7 ans, sur une thématique aussi courante que délicate.

Sophie

 


elma-t2

Ingrid Chabbert, Léa Mazé, Elma une vie d’ours, 2 tomes, éd. Dargaud, 10,95€

Enfin le 2e et dernier tome d’Elma. Après moult aventures pour traverser la montagne et affronter son destin, Elma va devoir être plus forte encore que son « papa » qui se retrouve blessé. Une BD pour les 6-9 ans d’une grande sensibilité avec une fin qui pour une fois sort de l’éternel Happyendquigachetout.

Olivier&Sophie

 

 


JEUNESSE

 

albums :

suikiri-saira

Pépito Matéo, Bellagamba, Suikiri Saïra, éd. Winioux, 16€

Trouver un prénom pour un futur enfant est chose bien compliquée, mais quand les voisins donnent leur avis, ça devient rocambolesque… L’histoire contée sur le CD qui accompagne l’album permet de savoureux toutes les sonorités de cette histoire hilarante aux accents japonais, à lire, à écouter et à partager en famille !

Sophie.


chnourka_couv-gaya

Gaya Wisniewski, Chnourka, éd. Memo, 16€

« – Que regardes-tu, Tomek ? Lui demande Mirko.

Tomek le regard perdu au loin et le sourire aux lèvres, lui répond :

  • – Le bonheur, tout simplement. Le bonheur. »

Et c’est aussi le bonheur pour nous de lire ce Chnourka qui glisse tout en tendresse et boules de neige.

Olivier&Sophie


giancarlo-macri-carolina-zanotti-le-mur

Giancarlo Macri, Carolina Zanotti, Le mur, éd. Nuinui jeunesse, 15,90€

Un roi trouve qu’il y a trop de couleurs autour de lui. Qu’à cela ne tienne, il va faire construire un mur. Voilà un album particulièrement original où vous pourrez voir le mur se construire et se déconstruire en direct. Comment ? Venez, nous vous montrerons.

Sophie&Olivier

 

 


grumpf

Ingrid Chabbert, Julia Delarue, Grumpf !!!, éd. Winioux, 6€

Grumpf n’est pas content, mais pas content du tout. Il aimerait bien savoir qui lui a dessiné dessus. Grumpf est un cahier quadrillé, l’enfant peut y dessiner, écrire ou mordre (si si), mais Grumpf n’est pas un cahier de brouillon, alors attention, on ne traite pas Grumpf n’importe comment !!!

Olivier

 


quel-est-ce-fruit_anne-crausaz

Anne Crausaz, Quel est ce fruit ?, éd. Memo, 20€

Le travail graphique d’Anne Crausaz (Raymond rêve) et celui éditorial de Memo font toujours de ces albums un véritable ravissement pour les yeux. Mes filles en sont fans.

Olivier

 

 

 romans jeunesse :

jan-birck-sarah-et-sac-a-pucesJan Birck, Sarah & Sac-à-Puces : un poney dans l’ascenseur, éd. Alice, 12€

Sarah et sa maman viennent d’emménager dans une nouvelle ville. La petite fille a envie de se faire des amis, mais les autres enfants la chassent en lui disant de retourner d’où elle vient. Alors Sarah s’isole et se plonge dans son livre préféré : un livre sur les Indiens. Elle aime bien les Indiens, car ils ont les cheveux noirs et lisses comme les siens et ceux de son père. Si seulement elle pouvait avoir un cheval, comme eux ! Mais quand elle en parle à sa maman, celle-ci lui répond qu’un cheval sera trop grand pour l’ascenseur. La petite fille se dit qu’elle doit trouver plus petit : un poney ! Ça tombe bien, le magasin Bric & Broc, le magasin qui vend de tout, en a un. Mais c’est un poney un peu spécial…

Un tout premier roman pour les 6-8 ans plein d’humour et porteur d’un message de tolérance.

Sophie


florence-hinckel-clothilde-delacroix-renversanteFlorence Hinckel, Renversante, éd. Ecole des loisirs, 10€

Dans un monde où le féminin l’emporte sur le masculin, une petite fille se met à réfléchir aux raisons de cette domination féminine… Une histoire renversée et renversante à mettre entre toutes les mains à partir de 10 ans.

Sophie


podkin-naissancedun-chef_kieran-larwood

Kieran Larwood, La légende de Podkin Le Brave, éd. Gallimard jeunesse, 14,40€

Une fantasy lapinesque fort sympathique, sorte de « Watership Down » pour les petits, qui m’a complètement happée. Avec quelques très belles illustrations !

à partir de 9 ans.

Sophie

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos rencontres Juillet 2019

affiche_leaute

De l’Histoire à l’Uchronie,

rencontre dédicace avec Pierre Léauté pour son cycle Les Temps assassins aux éditions Mü

samedi 27 juillet de 15h30 à 18h30

pas encore en vacances ? profitez-en pour venir discuter avec Pierre Léauté qui joue avec l’Histoire, la sorcellerie et les ambiances de cape et d’épée pour notre plus grand plaisir.

 

 

 

 


Affiche_julia-kerninonRencontre avec Julia Kerninon

pour son roman Ma Dévotion éd. du Rouergue

Jeudi 4 juillet à 19h

Helen rencontre Franck à l’orée de son adolescence et va l’aimer, fort, très fort. Mais quelle est donc cette « Dévotion » qu’elle porte pour cet homme si brillant mais monstre d’égoïsme ? Quel est cet amour qui tantôt se nimbe de colère et de vengeance et soudain se replie dans un silence presque religieux ?

Julia Kerninon réussit à nouveau à me bluffer par sa virtuosité littéraire et à camper des personnages et un décor qui tout de suite marque et imprègne le lecteur. Cette rencontre s’annonce forcément passionnante.

 

 

Coups de cœur de mai 2019

trois-jours-a-berlin-christine-de-mazieres Christine De Mazières,Trois jours à Berlin,éd. Sabine.Wespieser, 18€

Récits croisés entre Berlin Est et Ouest, alors que le Mur tombe… un livre passionnant et troublant qui nous plonge dans la réalité de deux villes qu’une seule rue sépare.

Sophie.

 

 

 


stoneburner_william-gayWilliam Gay, Stoneburner, éd. Gallimard, 21,5 €

Deux hommes qui n’ont de cesse de prendre les mauvais choix, une femme qui fait tourner les têtes, une Amérique sèche et violente… tous les ingrédients d’un bon polar d’ambiance !

Sophie.

 

 

 

 


 

9782370490742_1_75Alain Damasio, Les Furtifs, éd. La Volte, 25€

Après 15 ans d’attente, le nouveau roman d’Alain Damasio ! Et Les Furtifs ne nous ont pas déçus ! On y retrouve son univers, sa langue, ses inventions, son énergie, sa force de vie et ses luttes politiques ! Un livre qu’il faut prendre le temps d’absorber, et qu’on est triste de devoir refermer après les dernières pages. Mais il va me laisser l’impression persistante de vivre avec ses personnages, qui vont m’habiter un moment encore… aux côtés d’Oroshi et de Caracole.

Coup de cœur de vos deux libraires !

 


 

9791090724662_1_75

Steve Tesich, Karoo, éd. Monsieur Toussaint Louverture, coll. Les grands animaux, 13,5€

« Je n’ai jamais fait de mal à quiconque de manière préméditée. D’un autre côté, il me manque la volonté pour m’empêcher de faire du mal en passant, dans le déroulement quotidien de ma vie, au cours du simple processus consistant à être ce que je suis. »
Saul Karoo est un cinquantenaire bedonnant, dont le travail est de mutiler celui des autres, qui s’entend beaucoup mieux avec sa femme depuis qu’ils sont séparés, qui a une peur panique de se retrouver seul avec un autre être humain, en particulier son fils. Il voudrait bien se soûler pour faire passer la pilule de la vie mais il a beau boire encore et encore, il n’arrive même plus à être ivre…
Un roman époustouflant et à l’humour mordant ; un portrait savoureux d’un homme qui est aussi un peu de chacun d’entre nous !

Coup de cœur de vos deux libraires !