Rentrée littéraire 2018 !

Quelques coups de cœur de la rentrée littéraire 2018 !

riendautresurterreConor O’CallaghanRien d’autre sur Terre, éd. Sabine Wespieser, 21€

Un premier roman étrange et magnifique, dans l’atmosphère ambiguë d’un lotissement irlandais abandonné…

Un coup de cœur de Sophie à découvrir absolument !

.

.

.

sillonValerie Manteau, Le Sillon, éd. Le Tripode, 17€

« Ce n’est pas nous qui avons inventé cette coutume, elle existe de toute éternité, depuis toujours, les oiseleurs capturent les oiseaux et les gens d’Istanbul les remettent en liberté. […] » (Yashar Kemal, cité dans Le Sillon). Une jeune femme rejoint son amant à Istanbul. Alors que la ville se défait au rythme de ses contradictions et de la violence d’État, d’aucuns luttent encore pour leur liberté. Elle-même découvre, au fil de ses errances, l’histoire de Hrant Dink, journaliste arménien de Turquie assassiné pour avoir défendu un idéal de paix.

Un énorme coup de cœur d’Olivier !

.

9782413005407_1_75Hernan Diaz, Au loin, éd. Delcourt littérature, 21,5€

Hakan et son frère, deux enfants de paysans suédois, partent pour les Etats-Unis – le fameux rêve américain des chercheurs d’or et de gloire. Mais séparés sur le port, Hakan se retrouve seul en Californie alors que son frère l’emmenait à New York. Le voilà donc parti pour traverser l’immense territoire sauvage d’ouest en est ! Un grand roman d’aventure et d’apprentissage servi par une écriture addictive !

Coup de cœur de Sophie.

.

.

.

camarade-papa

Gauz, Camarade Papa, Le Nouvel Attila, 19€

« Amsterdam, de nos jours. Un enfant immigré est élevé par des parents communistes, tendance Kim-il-Sung. Sa vision du monde en porte la marque. Son vocabulaire, aussi. Un jour, ses parents l’envoient en Afrique retrouver sa grand-mère maternelle et ses racines. Il est en quelque sorte « en mission » : observer le monde post-colonial tout en restant fidèle, au milieu des torsions idéologiques, à l’enseignement révolutionnaire reçu dans son enfance. Sur place, il croise les traces d’un de ses ancêtres. Jeune homme de 17 ans, Dabilly a fuit en 1880 la France et une carrière toute tracée à l’usine pour tenter l’aventure coloniale. Dans une « côte de l’Ivoire » désertée par l’armée française, il fait la connaissance d’hommes atypiques, dirigeants de maisons de commerce, qui négocient avec les tribus africaines, contre les Anglais, pour établir de nouveaux comptoirs et faire fructifier les échanges. Au fur et à mesure qu’ils progressent à l’intérieur des terres, ces hommes découvrent un pays presque inexploré, avec ses légendes, ses pactes, ses rituels, ses codes amoureux… Au milieu de ces mystères, la lutte entre les aventuriers et les administrateurs coloniaux, contribue à façonner l’histoire. Une chronique ethnologique pétrie de tendresse et d’humour. « 

Coup de cœur d’Olivier et Sophie.

arbre-monde

Richard Powers, L’Arbre-monde, Cherche midi, 22€

Un grand roman aux ramifications sublimes, qui nous fait découvrir « la vie secrète des arbres » mais aussi celle des hommes et des femmes qui décident de se battre pour eux, et donc pour l’humanité. Passionnant !

Coup de cœur de Sophie !

.

.

.

ecart

Amy Liptrot, L’écart, éd. Globe, 22€

coup de cœur d’Olivier

.

.

.

.

.

troisfoislafindumonde

Sophie Divry, Trois fois la fin du monde, éd. Noir sur blanc, 16€

Un jeune homme embarqué par son frère dans un braquage qui tourne mal se retrouve, dès les premières lignes du roman, en prison. Nous allons alors le suivre sur trois récits d’incarcération, de solitude, de liberté à retrouver. Trois fois la fin du monde nous parle de la violence des hommes, d’une nature parfois brutale parfois sublime, de survie, de lien et de tendresse envers des animaux qui restent les seuls compagnons, d’espoir et de désespoir.

Gros coup de cœur de Sophie !

.

.